Les chaudrons de Mélodie

blogue culinaire d'une gourmande

31 mai 2011

Livre de recettes: Les Carnivores infidèles

J'ai beaucoup de livres de recettes. Sûrement trop. Depuis quelque temps, pour éviter de les empiler ou de faire trop d'achats inutiles, j'essaie de limiter mes achats. Je sais que certains livres sont des valeurs sûres, comme ceux de Jamie Oliver, mais après quelques mésaventures (Soupesoup, par exemple), je teste maintenant les livres de recettes qui m'intéressent en les empruntant à la bibliothèque. Honnêtement, la plupart ne passent pas le test. Mais de temps en temps, un livre se démarque, et c'est le cas du dernier que j'ai emprunté, Les Carnivores infidèles de Catherine Lefebvre.

Les Carnivores infidèles - 60 recettes végés pour tromper votre boucher

Les Carnivores infidèles (titre craquant) contient 60 recettes végétariennes "pour tromper votre boucher", c'est-à-dire des recettes végétariennes intéressantes même pour les carnivores. L'auteure, Catherine Lefebvre, une nutritionniste, a rassemblé des collaborateurs pour créer ce petit livre des plus intéressant. 

LES POINTS FORTS

LES RECETTES

J'ai essayé trois recettes et toutes les fois, ce fut un grand succès, ce qui est le plus important avec un livre de recettes, j'imagine!

J'ai essayé "le chèvre de monsieur poivron", un poivron farci de lentilles, de chèvre et de fines herbes. J'aime beaucoup les poivrons farcis et j'en ai fait des dizaines de variations, mais jamais je n'avais essayé d'y mettre des lentilles. Belle découverte.

J'ai aussi essayé le "gin tofu", un tofu mariné, passé dans les graines de sésame et poêlé. Le résultat n'était pas aussi beau que celui de la photo, mais c'était délicieux. Même mon GG très carnivore a apprécié et il a mangé les restes le lendemain midi.

338349

Enfin, j'ai fait le "potage en hommage aux roux". J'ai changé la citrouille pour une courge et les haricots blancs pour des lentilles rouges, et ce fut super. Enfin une soupe à la courge aux assaisonnements bien dosés.

347

Les recettes sont faciles et originales, et la plupart exigent peu d'ingrédients. De plus, l'auteure et ses collaborateurs s'en tiennent à de "vrais" ingrédients. Ils utilisent le tofu, mais ils ont exclu les "fausses viandes", comme le tempeh ou du seitan. Sage décision, car ces aliments ne plairaient sûrement pas aux carnivores purs et durs et de plus, ils sont durs à trouver, voire impossibles à trouver, hors des grands centres.

LA MISE EN PAGE, LES PHOTOS, LE PAPIER, LES INFOS NUTRITIVES

Enfin un livre qui a un look différent! Le papier et les photos ne sont pas glacés, et j'adore. Ça ressemble aux livres anglais de Jamie Oliver. Les quelques pages d'infos nutritives, comme celle-ci, sont amusantes, bien faites et simples. C'est intéressant à lire.

181889_178143292227577_156750974366809_367486_4597785_n

 

LES POINTS FAIBLES

LA DIVISION DES CHAPITRES

À mon avis, la division des chapitres n'apporte rien et porte même à confusion: Le "comfort food" est dans le pré; Il (sic) n'y verront que du feu; Les p'tits moineaux; Carnivores d'occasion; "Grano all-star". Les titres des recettes sont rigolos et ça, ça ne me dérange pas (lasagne pour frileux; pas de steak, blé d'inde, patates; bordel de wok, etc.), mais pour ce qui est des catégories, tant qu'à avoir quelque chose de ce genre, aussi bien ne rien avoir. De toute façon, le livre ne contient que 60 recettes, alors il est facile et rapide à survoler.

LES LENTILLES

J'aime les lentilles et je sais que c'est une légumineuse facile et rapide à cuisiner, mais 7 recettes sur 60 contiennent des lentilles, donc plus de 10%, et je trouve que ça fait beaucoup. J'ai eu l'impression que c'était l'ingrédient principal du livre. J'ai une amie carnivore qui adore les légumineuses et les repas végés, mais elle est intolérante aux lentilles. J'ai l'impression que ce livre l'emballerait, mais le nombre de recettes aux lentilles lui fera peur.

LES ERREURS D'INATTENTION

Le livre, comme la plupart des livres, avouons-le, contient de petites erreurs qui auraient pu être corrigées avec une révision plus rigoureuse. Par exemple, dans la table des matières, c'est écrit: "Il n'y verront que du feu". Il manque un S, les amis. C'est sûrement une coquille, mais quand elle est dans les premières pages, c'est dommage. Aussi, j'ai trouvé que quelques recettes manquaient un peu de clarté, comme cette recette de tofu (qui a l'air délicieuse!)

181939_179625415412698_156750974366809_378432_594037_n

Si je vous dis:

1. Dans un sac refermable, mettre le tofu et tous les ingrédients de la marinade.

2. Laisser mariner au frigo pendant 2 heures.

3. Dans un poêlon, chauffer l'huile et dorer le tofu de chaque côté.

4. Ajouter la marinade et laisser réduire à feu doux pendant 15 minutes.

5. Napper les morceaux de tofu de marinade réduite et servir avec les légumes de votre choix [...]

À votre avis, entre l'étape 3 et les étapes 4-5, manque-t-il quelque chose? Après avoir fait dorer le tofu, il faut l'ôter du poêlon, faire réduire la marinade, puis napper le tofu? Ou bien on fait réduire la marinade avec le tofu toujours dans le poêlon? Entre vous et moi, ce n'est pas bien grave. Je suis sûre que le résultat sera pas mal le même, mais ça manque un peu de rigueur et ça peut embêter les cuistots débutants.

MON VERDICT

Malgré certains petits détails qui me dérangent, ce livre est quand même un gros coup de coeur et se démarque vraiment des derniers livres de recettes que j'ai feuilletés. Il est original, la mise en page est belle, les recettes sont faciles et surtout, elles sont délicieuses. Ce livre s'en va directement sur ma liste de livres à acheter.

 

Pour plus d'informations:

Le site web de l'auteure avec des renseignements sur le livre, son blogue, etc.

La page Facebook du livre


Commentaires

    Au risque de passer pour une nouille, je tiens à partager cet apprentissage tiré d'une expérience vécue ce matin: pour la recette de bines à la bière noire des Carnivores infidèles, les 4 tasses d'eau semblent être celles dans lesquelles faire tremper les haricots toute la nuit, et je recommande de couvrir le chaudron pendant la cuisson. Je viens de goûter au petit manque de détails de ce livre...

    Posté par Caroline, 31 août 2011 à 13:41
  • Ah non Je ne comprends pas ce que tu veux dire pour les 4 tasses d'eau ? La recette n'indique pas de rajouter d'eau avec la bière ? Et tes bines n'étaient pas assez cuites ? Je sais que sur le site FB du livre, une lectrice a eu un problème avec les bines aussi: pas cuites après deux heures. Elle les a fait cuire 4 heures.

    Le problème, c'est que toutes les recettes sont des recettes de gens différents qui doivent super bien connaître leur recette, genre la faire les yeux fermés, alors quand vient le temps de la retranscrire, ils oublient des bouts ou n'explicitent pas assez, je crois. Il y aurait un bon travail de révision à faire là-dedans. Mais je le veux quand même, car les recettes que j'ai essayées étaient super bonnes. N'abandonne pas

    Posté par melodie, 31 août 2011 à 13:59
  • Non, je n'abandonnerai pas, les recettes m'inspirent et tombent dans mes envies actuelles de légumes/légumineuses!

    Pour les bines, je les ai fait cuire 3 heures finalement, et il restait encore trop de bouillon à mon goût, ce n'était pas sirupeux mais aqueux, d'où le fait que j'ai pensé que les 4 tasses d'eau étaient pour le trempage et non la cuisson. Mais avec une heure de cuisson de plus, je pense que ça aurait été parfait. Je vais me réessayer... Merci de me soutenir!

    Posté par Caroline, 31 août 2011 à 19:24
  • Je suis dans une passe légumineuses aussi. J'ai fait des lentilles dimanche (avec du chorizo, miam) et une soupe aux haricots navy blancs. Encore miam.

    Posté par melodie, 31 août 2011 à 20:37

Poster un commentaire