Les chaudrons de Mélodie

blogue culinaire d'une gourmande

23 juin 2011

Coup de coeur: C'est bon cooking - Randonnée gastronomique du marché By

Il y a quelques mois, via Twitter, j'ai gagné un billet pour une randonnée gastronomique du marché By offerte par C'est bon cooking, une entreprise qui offre des randonnées gourmandes, des cours de cuisine, etc. J'étais super heureuse, évidemment, et pour ne pas y aller seule et pour remettre un peu au prochain la chance que j'avais eue, j'ai acheté un billet à GG.

Samedi dernier, à 10h30, on est allés rejoindre Paola, notre guide, dans le Marché. Honnêtement, on pensait apprécier, car on aime tout ce qui touche à la bouffe, mais comme on a habité à Ottawa pendant des années et qu'on a déjà vécu dans le Marché, on ne pensait pas en apprendre tant que ça. On s'attendait à passer un agréable moment, mais on pensait tout savoir. On avait tellement tort! À part quelques trucs comme l'arrêt à La Bottega, par exemple, tout a été nouveau ou, du moins, tout nous a appris quelque chose. GG et moi avons été hyper emballés, et GG n'est pas toujours facile à emballer.

Si vous allez sur le site de C'est bon cooking, vous verrez que tous les jeudis et les samedis, il y a des tournées gourmandes en français et en anglais. Cependant, vous verrez que ça dit seulement "randonnée du marché By". Mais comme le Marché recèle d'endroits gourmands, les guides ont décidé de diviser les randonnées en deux, Upper Town et Lower Town, et les tours alternent tous les samedis. Nous, on a eu droit à la Upper Town. (Et j'entends bien faire la Lower Town cet été ou cet automne. Des intéressés?). Donc, si vous tenez à faire une des randonnées en particulier, mieux vaut envoyer un courriel pour s'assurer des dates exactes, car le site ne semble pas l'indiquer. L'entreprise commence aussi à offrir d'autres randonnées gourmandes, comme dans le coin de Wellington.

Les randonnées ont lieu beau temps mauvais temps et durent environ 2h30. Dans notre cas, était-ce parce qu'on n'était que 4, cela a duré environ 3 heures. Le rythme était relax et convivial, et tous nos arrêts furent agréables. La visite a eu lieu en anglais, mais des randonnées sont offertes en français. Notre guide, Paola, était bilingue, alors si vous faites la visite en anglais et que vous en perdez quelques bouts, elle pourra vous le traduire. Enfin, comme il y a beaucoup à voir, à apprendre et à goûter, on ne fait pas vraiment d'arrêts-achats durant la visite. On garde ça pour après la randonnée. Ce qu'on a fait...

Je me suis interrogée sur la rédaction de ce billet. Au début, je voulais vous raconter en détail la randonnée, mais ça gâche un peu le plaisir si vous décidez de la faire un jour. Je vais donc y aller avec les grandes lignes et vous donner quelques coups de coeur.

Notre point de rencontre, et notre premier arrêt, fut la Brasserie Métropolitain sur Sussex, au coin de Rideau. Combien de fois suis-je passée là sans remarquer cet endroit? C'est un lieu magnifique qui ressemble à n'importe laquelle brasserie parisienne, menu inclus (moules frites, steak tartare, coq au vin, etc.). Et fait intéressant pour les travailleurs du coin, du lundi au vendredi, de 16h à 19h, il y a Hill Hour où on a droit à certains plats à prix réduit. Si leur nourriture est aussi bonne que les frites auxquelles on a goûté, ça s'annonce bien. On ira assurément essayer ce resto.

 404

 

Un autre arrêt fut aux fermes Rochon, le premier étal sur la rue Byward au coin de York. Je prends quelques lignes pour parler du signe vert que vous voyez en haut à droite sur la photo. Les affiches vertes signifient un vendeur 100% local, qui fait pousser et vend ses propres trucs, qui fait partie de Savourez Ottawa. Il y a aussi des affiches bleues et des affiches jaunes. Pour avoir une affiche bleue, les vendeurs doivent vendre 60% de leurs propres produits locaux, mais souvent, c'est plus, surtout pendant la belle période. Quant aux affiches jaunes, elles indiquent des revendeurs. D'où les citrons et les bananes. 

405

 

Une autre belle découverte fut le Byward Fruit Market, situé sur la rue Byward. Avec tant d'étals de fruits et de légumes frais autour, c'est facile de passer à côté de ce petit magasin. Mais j'y ai fait des découvertes extraordinaires, comme tous ces champignons sauvages qu'on ne trouverait jamais à l'épicerie. La prochaine fois que vous chercherez un fruit ou un légume introuvable, je suis prête à parier que vous le trouverez là.

407

 

Un autre arrêt et un coup de coeur total est l'étal d'oeufs et de fromage situé au coin George et Byward. Les oeufs frais sont à peine 1$ de plus que ceux de l'épicerie et je suis certaine que la différence est notable. Évidemment, on n'a pas pu goûter aux oeufs, mais on a eu la chance de goûter à leur fromage de chèvre et à leur feta. Je capote! J'ai tellement hâte de finir tout le fromage que j'ai dans mon frigo pour aller acheter le leur. Presque incomparable.

410

 

J'ai aussi adoré le Teastore, sur la rue York à côté de chez Aubrey's. C'est un petit salon de thé un peu rock n' roll/hippie où on peut acheter tout le thé possible et impossible et où on peu s'asseoir et déguster un thé et une friandise faite maison. Encore une fois, c'est le commerce qu'auparavant j'aurais passé sans vraiment voir. Je suis une nouvelle adepte.

[la photo représente les meilleurs vendeurs des mélanges maison. John Lemmon? Tordant]

411

 

Enfin, je ne peux pas ne pas parler de notre arrêt au Cupcake Lounge sur la rue Byward presque au coin de Clarence. C'est tout nouveau et tout beau. Le décor est moderne et minimaliste et le cupcake a pratiquement été réinventé, ce qui est difficile à faire. L'endroit offre 7 variétés de cupcakes tous les jours, plus 5 saveurs différentes selon le jour de la semaine. Comme on était samedi, on a choisi un petit gâteau aux noisettes/chocolat et plus tard, GG et moi y sommes retournés pour goûter à celui à l'espresso et à celui aux fraises. L'endroit est superbe et la famille qui y travaille est sympathique et souriante. 

413

415

419

[Avez-vous déjà vu un tel glaçage sur un cupcake? J'adore!]

 

Les randonnées sont 45$ chacune. Au premier abord, ça semble élevé, mais on en a eu pour notre argent côté information, plaisir, échantillons, etc.

Aussi, les randonnées nous parlent aussi du Marché. Souvent, les gens qui participent à ces tournées ne sont pas tous des gens du coin, alors il est intéressant d'en savoir un peu plus sur l'histoire du marché By et de ses édifices. Par exemple, avez-vous déjà remarqué ce mur dans le Marché?

416

Pour plus d'information, visitez le site de C'est bon cooking.

Vous pouvez suivre Paola sur Twitter

Vous pouvez devenir amis Facebook de l'entreprise

Posté par melodie1974 à 08:56 - Coups de coeur - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 juin 2011

Panier bio : 30 avril 2011

Depuis quelques semaines, ça a été occupé au boulot. Je ne m'en plains pas et je prends ce qui passe étant donné que je sais que ça ne durera pas. Du coup, j'ai eu moins de temps pour écrire. Je me reprends donc et vous présente le dernier panier du mois... d'avril!

-------------------------------------

Une autre semaine, un autre panier. Ce dernier me semble un peu plus petit que d'habitude. Comme mon GG partait en conférence pour une semaine, ce n'était pas bien grave. J'en ai profité pour faire des pâtes à profusion, mets qu'il aime moins, et tout a été passé, sauf la courge rôtie en purée congelée (encore!) qui est restée dans le congélo. Des idées? J'en ai assez de faire de la soupe.

282

Cette semaine, j'avais une belle laitue aux feuilles rouges, deux sacs de mesclun, de la bette à carde multicolore, des pousses, un brocoli, un poivron jaune, une énorme courgette, des carottes et un gros panais, des champignons eryngii, de la courge congelée, une grosse patate douce, des patates rouges, deux têtes d'ail, un oignon et une tomate.

 

La salade, le mesclun et les pousses ont été mangés en salades d'accompagnement. Ici, en accompagnement d'une côtelette d'épaule d'agneau, dont la moitié a fini en garniture pour salade le lendemain. Rien ne se perd!

283

 

Avec la patate douce, de la coriandre et de la lime, j'ai fait une soupe de Soupesoup. Probablement ma dernière (je sais, je dis toujours ça). Encore une fois, elle était ordinaire. Les assaisonnements de ce livre de recettes n'ont pas été vérifiés. J'ai donc ajouté des miens, mais un peu trop. Je l'ai toute mangée pour ne rien perdre, mais quelle déception. 

 

305

 

Avec les champignons, j'ai fait une recette de pâtes de Jamie's Italy, un spaghetti tetrazzini, c'est-à-dire un genre de casserole gratinée aux pâtes et au poulet. Ah, Jamie, je t'aime. Enfin un livre qui ne déçoit pas. Le résultat fut délicieux. Pour l'alléger un peu, j'ai utilisé de la crème 15% au lieu de la 35%.

306

308

 

Avec les carottes et les pommes de terre, j'ai fait un excellent souper végé léger pour contrebalancer les pâtes précédentes. Les carottes sont de Nigel Slater (carottes râpées qu'on fait revenir dans un peu de beurre et des épices; on termine en ajoutant un peu de crème et de yogourt nature et on saupoudre de coriandre et de noix de cajou) et les pommes de terre, de mon beau-frère Minigo (patates en morceaux bouillies environ 10 minutes qu'on égoutte bien; on enrobe d'huile d'olive et d'épices au choix et on fait dorer dans un four très élevé). 

315

 

Avec la bette à carde, j'ai fait des crostinis en mélangeant 3 recettes semblables. La première, de Jamie's Italy, et la deuxième, d'un invité italien chez Josée DiStasio, sont pratiquement identiques. La troisième, de Jamie Does, séjour à Athènes, leur ressemble beaucoup, mais on ajoute un peu de feta pour le côté grec. 

316

Ça n'a pas l'air extra sur la photo, mais croyez-moi, c'est une façon géniale de passer tout légume vert qui traîne dans votre frigo (épinards, bette à carde, cavalo nero, etc.). Et c'est assez facile: pendant qu'on fait griller du pain, on fait aussi tomber dans un peu d'huile des feuilles de bette à carde avec un peu d'ail. Une fois cuites, on ajoute du sel et du poivre et du jus de citron. On met sur le pain et on ajoute la feta

La grosse courgette, qui était trop grosse pour être très bonne, a fini coupé en morceaux poêlés qui sont allés rejoindre une sauce à la puttanesca maison qui traînait dans mon congélo et ça a donné ça, des pâtes légèrement basées sur une recette de, vous l'aurez deviné, Jamie:

286

288

Le poivron jaune a été grillé sur le BBQ et a accompagné des saucisses. Rien de spécial, mais c'est toujours apprécié.

Le brocoli a fini en soupe. Je suis à court d'idées pour le brocoli et la courge. Tout conseil est le bienvenu...

 

Posté par melodie1974 à 09:00 - Légumes - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 juin 2011

Scones

220px_Scones

[Avez-vous déjà vu plus belle image? La crème ressemble à du fromage... - Photo de Wiki]

Pour notre mois Kiltissime, mois pendant lequel on touche à tout ce qui est écossais (littérature, films, voyages, bouffe), j'ai décidé de republier ce billet sur les scones, car tout le monde devrait connaître le bonheur de manger un scone chaud.

Lors de notre premier voyage en Écosse, GG et moi sommes tombés amoureux d'un café, le Coach House, à Luss qui servait les meilleurs cream teas au monde. Durant la semaine passée dans les environs, on y est allés trois fois. Quelques années plus tard, lors d'un autre séjour en Écosse, on a fait un ou deux détours exprès pour y retourner. Si vous êtes dans ce coin-là, allez-y!

Voyez comme j'ai l'air heureuse. C'est le scone, la crème Devon, le beurre et la confiture qui ont cet effet-là. Ajoutez à ça de la caféine, ça donne un bon buzz.

No_l_228

Voyez comme GG a l'air heureux. C'est qu'il vient de manger 2 scones avec all the trimmings.

Abbotsbury

Le top du top en Angleterre et ailleurs au Royaume-Uni, ce sont les cream teas, une collation décadente qu'on prend en après-midi, constituée d'une tasse de thé et d'un (ou deux) scone servi avec du beurre baratté, de la crème Devon et des confitures maison. Évidemment, les scones ont traversé l'Atlantique, mais ne soyez pas aveuglés: ceux que vous retrouvez au café du coin n'ont rien à voir avec les vrais scones britanniques qui fondent dans la bouche. Étant une amatrice de cette gâterie, j'ai essayé bien des recettes, d'ici et d'ailleurs, et celle qui a donné les résultats les plus concluants est celle de notre Ricardo national (qui la tient de la dame qui fait les scones du Ritz à Montréal). Vous voulez y goûter? Suivez cette recette.

Scones (entre 8 et 12 scones bien gras!)

  • 1 ½ tasse de farine
  • 1 c. à soupe de poudre à pâte
  • 1 pincée de sel
  • 3 c. à soupe de sucre
  • 5 c. à soupe de beurre froid
  • ¾ tasse de lait, à la température ambiante

1. Préchauffer le four à 350 F°.
2. Dans un bol, mélanger les ingrédients secs.
3. Y couper le beurre à l'aide d'un coupe-pâte ou de 2 couteaux.
4. Ajouter le lait et mélanger à l'aide d'un couteau.
5. Pétrir très peu, jusqu'à ce que la pâte soit lisse et souple (ajouter de la farine si la pâte est trop humide).
6. Sur un plan de travail enfariné, abaisser la pâte avec les doigts à environ 2 cm d'épaisseur.
7. À l'aide d'un emporte-pièce ou d'un verre rond, découpez des cercles et déposer les scones sur une plaque.
8. Couvrir d'un linge et laisser reposer 30 minutes.
9. Cuire au centre du four de 15 à 20 minutes.
10. Servir avec de la crème Devon* et de bonnes confitures.

*Vous n'avez pas de crème Devon (qui contient au moins 55 % de m.g.), achetez la crème la plus élevée en matières grasses que vous trouvez et fouettez-la un peu à la mixette.

Faits cocasses

Certains prononcent le mot scone /ˈskoʊn/comme con ou John, et d'autres /ˈskɒn/comme cone ou Joan. Je préfère de loin la deuxième prononciation. La première, apparemment la plus écossaise des deux, sonne faux dans ma bouche. Et ça sonnait faux dans la bouche de Josée Distasio aussi. Apparemment, cette division dans la prononciation est véritable et a même donné lieu à des poèmes:

I asked the maid in dulcet tone

To order me a buttered scone

The silly girl has been and gone

And ordered me a buttered scone.

Et apparemment, cette même différence de prononciation a créé une certaine animosité entre Tony Blair (Anglais) et Gordon Brown (Écossais)... Bon, c'est mon ami Wiki qui le dit, mais il y aurait des notes du bureau de Blair qui en font mention.

65660526_p

Pour les billets récapitulatifs Kiltissime, c'est ici et .

 

Posté par melodie1974 à 17:34 - Gâteries - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

31 mai 2011

Livre de recettes: Les Carnivores infidèles

J'ai beaucoup de livres de recettes. Sûrement trop. Depuis quelque temps, pour éviter de les empiler ou de faire trop d'achats inutiles, j'essaie de limiter mes achats. Je sais que certains livres sont des valeurs sûres, comme ceux de Jamie Oliver, mais après quelques mésaventures (Soupesoup, par exemple), je teste maintenant les livres de recettes qui m'intéressent en les empruntant à la bibliothèque. Honnêtement, la plupart ne passent pas le test. Mais de temps en temps, un livre se démarque, et c'est le cas du dernier que j'ai emprunté, Les Carnivores infidèles de Catherine Lefebvre.

Les Carnivores infidèles - 60 recettes végés pour tromper votre boucher

Les Carnivores infidèles (titre craquant) contient 60 recettes végétariennes "pour tromper votre boucher", c'est-à-dire des recettes végétariennes intéressantes même pour les carnivores. L'auteure, Catherine Lefebvre, une nutritionniste, a rassemblé des collaborateurs pour créer ce petit livre des plus intéressant. 

LES POINTS FORTS

LES RECETTES

J'ai essayé trois recettes et toutes les fois, ce fut un grand succès, ce qui est le plus important avec un livre de recettes, j'imagine!

J'ai essayé "le chèvre de monsieur poivron", un poivron farci de lentilles, de chèvre et de fines herbes. J'aime beaucoup les poivrons farcis et j'en ai fait des dizaines de variations, mais jamais je n'avais essayé d'y mettre des lentilles. Belle découverte.

J'ai aussi essayé le "gin tofu", un tofu mariné, passé dans les graines de sésame et poêlé. Le résultat n'était pas aussi beau que celui de la photo, mais c'était délicieux. Même mon GG très carnivore a apprécié et il a mangé les restes le lendemain midi.

338349

Enfin, j'ai fait le "potage en hommage aux roux". J'ai changé la citrouille pour une courge et les haricots blancs pour des lentilles rouges, et ce fut super. Enfin une soupe à la courge aux assaisonnements bien dosés.

347

Les recettes sont faciles et originales, et la plupart exigent peu d'ingrédients. De plus, l'auteure et ses collaborateurs s'en tiennent à de "vrais" ingrédients. Ils utilisent le tofu, mais ils ont exclu les "fausses viandes", comme le tempeh ou du seitan. Sage décision, car ces aliments ne plairaient sûrement pas aux carnivores purs et durs et de plus, ils sont durs à trouver, voire impossibles à trouver, hors des grands centres.

LA MISE EN PAGE, LES PHOTOS, LE PAPIER, LES INFOS NUTRITIVES

Enfin un livre qui a un look différent! Le papier et les photos ne sont pas glacés, et j'adore. Ça ressemble aux livres anglais de Jamie Oliver. Les quelques pages d'infos nutritives, comme celle-ci, sont amusantes, bien faites et simples. C'est intéressant à lire.

181889_178143292227577_156750974366809_367486_4597785_n

 

LES POINTS FAIBLES

LA DIVISION DES CHAPITRES

À mon avis, la division des chapitres n'apporte rien et porte même à confusion: Le "comfort food" est dans le pré; Il (sic) n'y verront que du feu; Les p'tits moineaux; Carnivores d'occasion; "Grano all-star". Les titres des recettes sont rigolos et ça, ça ne me dérange pas (lasagne pour frileux; pas de steak, blé d'inde, patates; bordel de wok, etc.), mais pour ce qui est des catégories, tant qu'à avoir quelque chose de ce genre, aussi bien ne rien avoir. De toute façon, le livre ne contient que 60 recettes, alors il est facile et rapide à survoler.

LES LENTILLES

J'aime les lentilles et je sais que c'est une légumineuse facile et rapide à cuisiner, mais 7 recettes sur 60 contiennent des lentilles, donc plus de 10%, et je trouve que ça fait beaucoup. J'ai eu l'impression que c'était l'ingrédient principal du livre. J'ai une amie carnivore qui adore les légumineuses et les repas végés, mais elle est intolérante aux lentilles. J'ai l'impression que ce livre l'emballerait, mais le nombre de recettes aux lentilles lui fera peur.

LES ERREURS D'INATTENTION

Le livre, comme la plupart des livres, avouons-le, contient de petites erreurs qui auraient pu être corrigées avec une révision plus rigoureuse. Par exemple, dans la table des matières, c'est écrit: "Il n'y verront que du feu". Il manque un S, les amis. C'est sûrement une coquille, mais quand elle est dans les premières pages, c'est dommage. Aussi, j'ai trouvé que quelques recettes manquaient un peu de clarté, comme cette recette de tofu (qui a l'air délicieuse!)

181939_179625415412698_156750974366809_378432_594037_n

Si je vous dis:

1. Dans un sac refermable, mettre le tofu et tous les ingrédients de la marinade.

2. Laisser mariner au frigo pendant 2 heures.

3. Dans un poêlon, chauffer l'huile et dorer le tofu de chaque côté.

4. Ajouter la marinade et laisser réduire à feu doux pendant 15 minutes.

5. Napper les morceaux de tofu de marinade réduite et servir avec les légumes de votre choix [...]

À votre avis, entre l'étape 3 et les étapes 4-5, manque-t-il quelque chose? Après avoir fait dorer le tofu, il faut l'ôter du poêlon, faire réduire la marinade, puis napper le tofu? Ou bien on fait réduire la marinade avec le tofu toujours dans le poêlon? Entre vous et moi, ce n'est pas bien grave. Je suis sûre que le résultat sera pas mal le même, mais ça manque un peu de rigueur et ça peut embêter les cuistots débutants.

MON VERDICT

Malgré certains petits détails qui me dérangent, ce livre est quand même un gros coup de coeur et se démarque vraiment des derniers livres de recettes que j'ai feuilletés. Il est original, la mise en page est belle, les recettes sont faciles et surtout, elles sont délicieuses. Ce livre s'en va directement sur ma liste de livres à acheter.

 

Pour plus d'informations:

Le site web de l'auteure avec des renseignements sur le livre, son blogue, etc.

La page Facebook du livre

27 mai 2011

Panais et saucisses

Vous ai-je déjà parlé du livre Tender I de Nigel Slater? À mon avis, c'est un ouvrage essentiel pour toute personne qui a un potager ou qui reçoit un panier de légumes du genre Équiterre. Chaque chapitre de ce livre (environ 30) parle d'un légume que Nigel fait pousser dans son jardin, comme les choux de Bruxelles, la bette à carde, les pois, les tomates, etc. En plus de partager ses recettes, Nigel donne des trucs pour réussir nos récoltes. Une bible, je vous dis.

Toutes les deux semaines, quand je reçois mon panier Bryson, c'est vers Tender I que je me tourne en premier. C'est vraiment mon ouvrage préféré pour trouver des idées de recettes où mes légumes seront les vedettes. Cet hiver, j'ai reçu beaucoup de panais dans mes paniers. Ça me va, car on aime les panais, ici, mais après quelques purées, potages et panais rôtis, je voulais quelque chose de différent, alors j'ai essayé le plat de panais et de saucisses de Nigel. Cette recette de 5 ingrédients a été un de mes grands succès de l'hiver et j'aimerais la partager, comme l'été ne semble pas pressé d'arriver. 

257

Panais et saucisses

(environ 4 portions)

  • 3 c. à soupe d'huile végétale
  • 4 petits oignons, coupés en 6 ou 8 quartiers chacun
  • 500 g de panais, pelés et coupés en morceaux gros comme un bouchon de liège
  • 6 saucisses coupées en 3 (j'ai utilisé 3 italiennes douces et 3 italiennes fortes)
  • 2-3 branches thym frais
  • environ 400 ml de bouillon de poulet
  • (je pense qu'à l'automne, avec des quartiers de pommes, ce serait super aussi)

1) Réchauffer le four à 190 °C/375 °F.

2) Dans une poêle allant au four et assez grande pour contenir tous les ingrédients, faire revenir les oignons dans l'huile à feu moyen-doux.

3) Quand les oignons auront ramolli un peu, ajouter les panais et laisser colorer. Augmenter le feu si nécessaire. Quand ce sera fait, réserver les oignons et les panais dans un plat.

4) Dans la même poêle, faire colorer les saucisses. Ajouter de l'huile si nécessaire seulement. Ensuite, remettre les oignons et les panais dans la poêle. Ajouter les feuilles de thym, mélanger, puis ajouter le bouillon. Porter à ébullition, puis enfourner entre 35 et 45 minutes.

 

Posté par melodie1974 à 10:02 - Viande et volaille - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


26 mai 2011

Panier cadeau de Kraft

Il y a quelques semaines, Hélène, du blogue La cuisine d'Hélène, a tenu un concours. Sur le blogue d'Hélène, Kraft Canada attribuait 5 paniers surprises au hasard aux participants, et j'en ai gagné un! J'étais vraiment excitée! Tout d'abord, parce que c'était un panier surprise et ensuite, parce que tout le monde aime les trucs gratuits, non? Évidemment, certains diront que c'est juste une pub masquée de la part de Kraft. Soit. Mais je souligne que je ne suis pas du tout obligée de parler des produits que j'ai reçus. Je pourrais en profiter sans en parler. Je choisis de le faire, car premièrement, ça augmentera peut-être le nombre de visiteurs sur le blogue d'Hélène et deuxièmement, parce que j'ai vraiment aimé certains produits. (D'autres, moins, et je vous le dirai!) Puis, faut pas se leurrer. On a beau ne pas aimer les multinationales ou essayer de les éviter, on a tous quelques produits Kraft dans notre garde-manger, non?

Tout d'abord, voici le contenu du panier. Du sac, plutôt. Un beau sac orange réutilisable en toile recyclée.

290

298

Le sac contenait de nouveaux produits de Kraft, des produits que l'entreprise teste sur le marché, j'imagine: trois saveurs de Minces au riz brun, deux boîtes de biscuits Style de vie, un gros pot de beurre d'arachides fouetté, deux bouteilles de vinaigrette, deux sacs de mini-chocolats, deux saveurs de Cristal Léger, une poudre qui donne un goût sucré à l'eau, et un paquet de coupons pour des produits réfrigérés gratuits, comme du fromage et des mousses. Oui, on est loin du panier santé. Mais bon, à cheval donné, on ne regarde pas la bride.

Alors, qu'ai-je pensé des produits? Eh bien, ce fut des résultats mitigés.

1) Le beurre d'arachides fouetté est super. Il goûte exactement comme le beurre d'arachides crémeux ordinaire, les ingrédients et les calories sont les mêmes, mais la texture est vraiment différente, comme celle du beurre baratté, si on veut. Si on trempe un bout de céleri dedans ou si on l'étend sur du pain frais, on voit la différence. Sur une rôtie, la différence se perd et après quelques secondes, les deux beurres d'arachides deviennent identiques. Est-ce que je l'achèterais de nouveau au lieu de l'habituel? Tout à fait. C'est parfait pour des sandwichs beurre d'arachides et confitures. i

310

[à gauche, le fouetté; à droite, le crémeux]

311

[à gauche, le crémeux; à droite, le fouetté]

2) Les mini-chocolats Cadbury et Caramilk. Bon, on ne se contentera pas d'histoires. Qui n'aime pas les tablettes de chocolat? À mon avis, ces mini-chocolats étaient bons. J'ai beaucoup aimé les chocolats Caramilk. Le goût ressemblait beaucoup à celui de la Caramilk ordinaire, mais il était un peu plus "brûlé", ce qui me plaît. Les autres étaient corrects. Est-ce que j'en rachèterais? Probablement pas. Pas à cause du goût, mais comme je ne suis pas une maniaque du chocolat, quand l'envie me prend, je préfère acheter une tablette. A one-shot deal. Avoir un sac au complet à la maison, c'est trop tentant.

294

3) Les biscuits choco-banane et pêches et yogourt Style de vie. Je mange peu de biscuits, alors je ne peux pas les comparer à mes biscuits habituels, car ceux-ci n'existent pas. J'achète des Oréo (un produit Kraft, en passant, ce que j'ignorais) ou des biscuits au gingembre de temps en temps, mais ça s'arrête là. Mais même sans vrai point de repère, je peux quand même dire que j'ai bien aimé les biscuits. Surtout ceux à la pêche et au yogourt, que je m'attendais à trouver trop sucrés. Mais en rachèterais-je? Probablement pas. Si une rage de biscuits me prenait, j'irais probablement vers mes bons vieux classiques.

291

297

4) Les Minces au riz brun. Friandises bien craquantes et bonnes au goût, surtout pour les Minces au chipotle. Ceux à la crème sûre étaient biens aussi, mais ceux au sel et poivre, bof. Ces derniers ne surpassaient pas une bonne croustille nature. Ceci étant dit, j'aime ce genre de produits. Je suis assez bon public pour les friandises salées et j'achète parfois les Crispy Minis au riz de Quaker (sel et lime, miam!) Je n'ai pas comparé les informations nutritionnelles des Minces avec celles d'un sac de croustilles, mais les Minces peuvent être traîtres, je pense. On croit que c'est meilleur pour la santé, car c'est du riz brun, mais une portion n'est que 9 craquelins. Et je pense que peu de gens s'en tiendraient à 9... Ceci étant dit, après une portion, je me suis sentie beaucoup plus rassasiée qu'avec une portion de croustilles. Si vous aimez les galettes de riz, vous devriez aimer les Minces.

295

299

5) Les vinaigrettes. Deux mots: pas mangeables. Désolée, Kraft. Bon, je dois tout de même avouer que je ne suis pas bon public. Je n'ai pas acheté une bouteille de vinaigrette depuis au moins 10 ans. Les vinaigrettes maison sont tellement faciles à faire et meilleures pour la santé que je n'y vois pas l'intérêt. Une vinaigrette maison contient environ 4-5 ingrédients et celles-ci en avaient plus de 20! Il y a un problème. GG et moi avons quand même essayé les deux variétés. La première, au masala, avait une belle consistance, mais un goût d'épices désagréable. La deuxième, à la mangue et au chipotle, n'avait pas une belle consistance et était beaucoup trop sucré. Ces produits ne sont vraiment pas pour nous. Je les ai laissés chez un ami.i

293

6) Le Cristal léger avec fibres. Encore une fois, je ne suis pas bon public pour ce genre de produit. Et la liste d'ingrédients me fait peur. J'ai quand même goûté aux deux saveurs, mélange de baies et framboises-pêches. À mon avis, les deux goûtaient la même chose: le mélange de jello avant qu'il ne soit pris mélangé à un genre de Métamucil aux petits fruits. À mon premier essai, j'ai suivi la recette, soit un sachet dans 500 ml d'eau. C'était vraiment trop sucré. Je n'ai pas pu en boire plus qu'une ou deux gorgées. La deuxième fois, j'ai mis la moitié du sachet dans 500 ml d'eau et c'était beaucoup plus tolérable. Ceci étant dit, je ne vois pas l'intérêt. Je préfère m'en tenir à l'eau aromatisée de citron ou de concombre si je veux une eau qui goûte quelque chose et me payer le luxe d'un gros Dr Pepper quand l'envie d'eau sucrée me prend. Je peux par contre voir l'intérêt d'un tel produit pour un diabétique. On a quand même gardé les sachets, au cas où on voudrait les utiliser pour faire des cocktails spéciaux cet été.i

300

302

[couleur peu naturelle...]

7) Pour ce qui est des coupons, ils me donnaient droit à des produits réfrigérés. J'ai refilé le coupon de fromage Philadelphia à l'aneth à un ami, car on n'aime pas ça, et je n'ai pas réussi à trouver l'havarti de Cracker Barrel dans 3 épiceries du Québec. Dommage. 

296

Mais on a trouvé et aimé le mélange de fromage mozza-cheddar. Évidemment, acheter un tel mélange n'est pas donné. On paie pour éviter de râper du fromage, dans le fond. À acheter quand on est vraiment mal pris.

318

On a aussi goûté à deux variétés de mousses gourmandes, crème caramel et chocolat suprême. J'ai détesté. Encore une fois, désolée, Kraft, mais avant même d'y goûter je savais que je n'aimerais pas. Quand c'est écrit sur l'emballage "sucrée avec xylitol, sucralose et acésulfame-potassium", ça s'annonce mal. Je n'ai pas aimé la texture ni le goût de faux sucre. Mais mon copain a mangé le reste et a semblé aimer. Tant mieux pour lui. Pour moi, ça n'a pas été un succès.i

319

337

Pour finir, une belle surprise. La vinaigrette Pure balsamique crémeuse. Je pensais détester, comme les deux vinaigrettes précédentes, mais j'ai adoré, n'ayons pas peur des mots. Premièrement, le goût est super. Un bon équilibre de sucré, salé et surette. Deuxièmement, la consistance est bonne. Pas trop liquide, pas trop épaisse et pas gluante. Et troisièmement, elle est faite de "vrais" ingrédients, comme de l'huile, du vinaigre, du sucre, des épices, etc. Pas d'additifs débiles comme dans les précédentes. Je préfère quand même faire mes propres vinaigrettes, mais quand ce ne sera pas possible ou pour dépanner, j'ai trouvé le seul produit qui fera mon affaire.i

317

329

Merci encore à Hélène et à Kraft pour cette belle surprise! Ce fut super intéressant de tester et de goûter à ces nouveaux produits. Certains ont eu un franc succès et d'autres n'ont pas passé le test, mais ce fut amusant!

 

Posté par melodie1974 à 09:59 - Produits - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

10 mai 2011

Panier bio : 16 avril 2011

242

Cette semaine, j'avais peur. Bryson Farms a écrit à ses membres pour les avertir que le mois d'avril serait difficile, car les légumes de printemps et d'été ne sont pas encore prêts et les légumes d'hiver, qui ont passé l'hiver en entreposage, ont presque tous été utilisés (et comme ils sont justement en entreposage depuis un bout, ils sont moins beaux - mes patates font pitié depuis quelques paniers.) Mais heureusement, j'ai été agréablement surprise. Un beau panier diversifié malgré le brocoli un peu gluant et les patates mollasses...

Dans mon panier cette semaine: une romaine, un sac de mesclun, des pousses, 4 belles petites courgettes, de la bette à carde multicolore, des panais, un céleri, une patate douce, un petit brocoli un peu défraîchi, des carottes, des pommes de terre rouges un peu molles, deux sacs de champignons, un oignon, deux bulbes d'ail, deux poivrons jaunes et une boîte de courge rôtie réduite en purée congelée.

Ça a été une belle semaine de recettes. Rien de compliqué, mais quelques nouveaux trucs et de bons classiques. On n'a pas réussi à utiliser la courge congelée ni les patates. Mais pas grave. La courge restera congelée et les patates molles qui font des pousses? Dans le jardin! Ça nous donnera des patates à l'automne.

Comme toujours, la romaine et le mesclun ont fini en salades pour accompagner des plats plus consistants, comme cette délicieuse pintade qui, elle, exigeait 1 bulbe d'ail entier! La pintade a été servie avec des croûtons à l'ail et une salade à l'aïoli. Heureusement qu'on ne sortait pas ce soir-là... J'ai déjà parlé et la recette est ici, si vous voulez vous lancer. Elle est super facile.

244

246

 

Avec la carcasse de la pintade, du bacon, de l'ail, des carottes, du céleri et de la bette à carde, j'ai cuisiné une soupe-repas aux haricots blancs. Elle est longue à faire, mais elle est excellente. Le bouillon maison fait toute la différence. (Recette tirée de Jamies Does.)

253

Avec les champignons, j'ai fait des croûtons. C'est un classique pour nous. (J'en ai parlé ici.) Une fois sur deux, c'est la recette qu'on fait pour utiliser nos champignons. Si vous aimez ce légume, il faut essayer cette recette au moins une fois.

252

Avec le brocoli, j'ai fait un macaroni au fromage de Ricardo auquel j'ai ajouté le brocoli. (Vous pouvez voir Ricardo le faire ici, si vous pouvez endurer Annie Brocoli.) Je suis à la recherche du macaroni au fromage parfait. Jusqu'à maintenant, j'avoue que c'est celui-ci qui m'a le plus plu. Ça fait au moins 6-7 portions. La moitié a été congelée.

261

Avec les panais et l'oignon, j'ai fait une recette de Nigel Slater que j'ai juste hâte de refaire. C'était dé-li-cieux! J'en reparlerai. Ça vaut sa page à elle toute seule.

257

Avec des légumes mélangés (carottes, panais, patate douce, oignon, poivron jaune), j'ai fait une recette du magazine Waitrose, car j'avais envie de manger du halloumi. C'était aussi délicieux. Sûrement très gras, mais bon, c'est la vie. Recette ici.

262

263

Avec 3 courgettes et beaucoup d'ail, j'ai fait une recette de la DiStasio (cuisinée par Marie-Thérèse Fortin, en fait). J'avais vu le segment à l'émission, et il m'était resté en tête. J'adore les courgettes et en plus, j'avais le machin à julienne qu'elle utilisait! Je ne l'utilise jamais, alors je me suis dit que c'était maintenant ou jamais. Et ce fut une bonne idée. C'était excellent. J'en veux encore. Ce soir. La recette est ici.

266

Avec la dernière courgette et le second poivron jaune, j'ai fait 1) un accompagnement de légumes sautés et 2) une pizza avec de la bette à carde et des oignons, j'ai essayé de faire un genre de "pan pizza" cuite dans une poêle en fonte, car celle trouvée sur ce blogue-ci avec l'air super bonne. Mais ça n'a pas marché. Le goût y était (pour moi, car GG a levé le nez devant ces oignons et ces courgettes), mais c'est beaucoup d'ouvrage pour une pizza qui ne lève pas tant que ça. Je m'en tiendrai dorénavant à mes pizzas minces.

275

 

Ça, c'est Alain et Lucien! Ils sont de retour. En force. À deux, c'est toujours mieux.

265

Posté par melodie1974 à 15:48 - Légumes - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 mai 2011

Cocktail gin-sureau, pour la fête des Mères

(For my Anglophones friends at IHCC who wish to understand what is said, there is a Google Translate button at the top left of the page. Just choose "Anglais". It might give you some weird translations but you'll get the overall meaning. Cheers!)

C'est la fête des Mères aujourd'hui. Je ne suis pas maman et ma mère habite à 1 000 km, alors pas de brunch ni de souper, mais rien ne m'empêche de rendre hommage à ma mère et à toutes ces femmes qui m'ont aimée et cajolée, qui m'ont fait rire et qui m'ont tant appris.

Je viens d'une famille où les femmes sont nombreuses, indépendantes, bruyantes et marquantes. Évidemment, il y a ma mère, ma plus grande cheerleader, qui a toujours été là et qui semble rajeunir plus les années passent. Elle est drôle, grande-gueule, généreuse, honnête, divertissante et irremplaçable.

Mais il y a aussi mes tantes, tellement proches de moi que je les considère comme des mères supplémentaires. Il y a Nicole et Andrée, qui n'ont jamais eu d'enfants, mais qui ont toujours pris soin de moi. Nicole, ma marraine en Suisse, m'envoie des cartes à ma fête et à Noël depuis maintenant 36 ans, sans faute. Andrée, l'originale de la famille, a passé d'innombrables nuits, à ma demande, à me raconter ses histoires d'hôpital où elle travaillait et elle me fournit encore aujourd'hui en confitures. Il y a aussi Frances, femme indépendante qui n'a pas la langue dans sa poche et qui me fait mourir de rire. Elle manie le marteau mieux que tout homme que je connais. Il y a Suzanne, cuisinière, jardinière et tisserande hors pair. Je pense à elle chaque fois que j'enfile ses magnifiques bas de laine. Il y a matante Mimi, la femme la plus ricaneuse que je connaisse, qui a été ma pusheuse de desserts pendant longtemps. Il y a mes grands-mères maintenant disparues mais pas oubliées. Marie-Ange, qui me gardait et qui me faisait à dîner quand j'allais à l'école primaire, elle qui m'a cousu une garde-robe entière de vêtements originaux pour mes poupées Bout de chou (même une robe de mariée pour la poupée!). Et il y a la petite Jeannette, qui nous laissait faire, ma cousine et moi, des expériences "scientifiques" chez elle. C'est elle qui m'a appris à colorier "dans les lignes" et jusqu'à la fin, elle a su garder son air coquin qui la faisait tricher aux cartes, boire du gin ou cacher les légumes qui ne l'intéressaient pas.

Il y a aussi le tas de femmes qui techniquement ne sont pas des parentes, mais qui m'ont marquée. Il y a les amies de la famille, comme Jocelyne qui m'a gardée, aimée et gâtée comme si j'étais sa fille, et Gisèle, si généreuse et ouverte. Il y a Shirley, ma mère américaine, chez qui j'ai passé un an pour apprendre l'anglais et qui m'a adoptée comme si j'étais sienne. Il y a ma cousine Nancy, mère de deux filles, qui me sert de modèle sans le savoir. (Nan, je prends des notes!) Il y a ma belle-mère et les mamans de mes amis, qui m'ont toujours ouvert grandes leurs portes et leurs tables, comme Suzanne et Louise, qui sont malheureusement parties trop tôt à cause du foutu crabe. Il y a les filles de la pharmacie, ma deuxième maison, qui m'ont vue grandir, puis qui m'ont acceptée parmi elles quand j'ai commencé à travailler. Et il y a aussi toutes celles que j'oublie...

Donc, en ce jour de fête des Mères, je ne peux que lever mon verre à tous ces merveilleux modèles féminins qui sont dans ma vie. Si un jour je suis mère, il y aura un peu de vous toutes en moi. En cette journée spéciale, qu'elles prennent un petit coup de ce qu'elles aiment. Moi, j'y vais avec un cocktail gin-sureau, de Jamie Oliver, bien sûr.

312

[Le cocktail, servi dans un des verres hérités de ma grand-maman Jeannette, et le cordial au sureau acheté en Angleterre. Ce cordial-ci est un concentré de jus de sureau, il n'y a pas d'alcool]

Pour reproduire ce petit verre rafraîchissant quand il fera beau, vous avez besoin de:

50 ml de cordial au sureau

50 ml de gin

glaçons

150 ml de bitter lemon ("soda amer au citron") ou 75 ml de tonique et 75 ml de boisson pétillante au citron

En Angleterre, le bitter lemon est partout. On l'achète en petite bouteille et on le mixe à notre alcool préféré.

Comme il est introuvable ici, j'ai utilisé 75 ml de tonique et 75 ml de boisson pétillante au citron trouvée au Loblaws.

314

 

LetsGetNaked

Posté par melodie1974 à 21:53 - Boissons - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 mai 2011

Croûtons aux champignons de Jamie Oliver

(For my Anglophones friends at IHCC who wish to understand what is said, there is a Google Translate button at the top left of the page. Just choose "Anglais". It might give you some weird translations but you'll get the overall meaning. Cheers!)

Avec l'été qui arrive, l'envie de recommencer à manger des trucs moins lourds revient. Mais il faut quand même que ce soit bon et que ça soutienne. Parlez-moi pas de manger des salades vertes le soir! Une recette qui me vient en tête dès que je reçois mon panier et que je vois des champignons, c'est les croûtons de Jamie Oliver. Je ne compte plus les fois qu'on a fait cette recette. C'est facile et délicieux. Pour ceux qui aiment les champignons, that is, parce que d'après ce que je peux voir à Un souper presque parfait, ce n'est pas la majorité...

252

[Recette tirée de Jamie at Home]

Si vous voulez voir Jamie faire la recette, il y a une vidéo ici. C'est à peu près au milieu de l'extrait.

Je n'ai pas de quantités exactes. J'y vais à l'oeil selon la quantité de champignons que j'ai:

  • huile d'olive
  • champignons coupés (parfois j'utilise un mélange de champignons, parfois c'est des champignons de Paris bien normaux)
  • ail haché
  • fines herbes fraîches mélangées au goût et aux choix (thym, persil, sarriette, romarin)
  • sel et poivre
  • flocons de chili
  • beurre
  • jus de citron
  • un peu d'eau
  • tranches de pain (j'aime le pain au levain pour cette recette)
  • 1 gousse d'ail coupée en deux

 

  1. Dans une grande poêle, chauffer l'huile et faire revenir les champignons.
  2. Après quelques minutes de cuisson, ajouter l'ail, les fines herbes, le sel et le poivre et le chili et continuer à cuire. (Si le mélange devient trop sec, ajouter un peu d'huile ou un peu d'eau.)
  3. Une fois les champignons bien dorés, ajouter environ 1 c. à soupe de beurre et 1 c. à soupe de jus de citron et quelques c. à soupe d'eau. Déglacer la poêle et laisser cuire pour obtenir un peu de sauce crémeuse.
  4. Disposer le mélange de champignons sur les croûtons qui auront été faits entre-temps (avant la fin de la dernière étape, faire griller les tranches de pain, puis frotter le pain avec la gousse d'ail coupée en deux.

IHCC

Cette semaine, au club IHCC, c'était semaine repas-partage (potluck): on faisait la recette de notre choix. C'est celle que j'ai décidé de faire. Si vous êtes amateurs de champignons, essayez-la. Vous l'adopterez.

LetsGetNaked

 

Posté par melodie1974 à 00:06 - Légumes - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 avril 2011

Pintade de Jamie Oliver

246

(For my Anglophones friends at IHCC who wish to understand what is said, there is a Google Translate button at the top left of the page. Just choose "Anglais". It might give you some weird translations but you'll get the overall meaning. Cheers!)

Cette semaine, les membres du club de cuisine IHCC cuisinaient une recette aux oeufs ou au poulet de Jamie Oliver. Et cette semaine, c'est GG qui s'en est occupé!

Il y a quelques semaines, GG et moi avons acheté une pintade chez Aubrey's, dans le marché By à Ottawa, histoire d'essayer quelque chose de différent. On savait qu'en choisissant une recette de Jamie, les chances de réussite étaient bonnes et ça a été le cas. La pintade était délicieuse, fondante et bien assaisonnée. Et le plus intéressant, c'est que la recette était vraiment facile!

Pintade avec bruschettas et salade verte

(La recette est tirée du magazine de Jamie Oliver et vous pouvez la trouver ici. Jamie a pris un faisan, nous, une pintade)

1 pintade coupée en morceaux (bravo à GG qui a réussi à faire ça seul)

de la farine

150 ml d'huile d'olive

1 bulbe d'ail, les gousses séparées

2 chilis (épépinés ou non, selon votre tolérance au piquant)

1 bouquet de romarin coupé en deux

150 ml de vin blanc

quelques tranches de ciabatta

1 gousse d'ail

 

1) Assaisonner les morceaux de pintade et les rouler dans la farine. Secouer pour enlever l'excès.

2) Faire chauffer l'huile à feu moyen-élevé dans un poêlon résistant. (On a utilisé un Creuset.) Faire cuire la pintade jusqu'à ce que la peau soit bien dorée.

3) Réduire le feu et ajouter l'ail, les chilis et le romarin. Couvrir et faire cuire environ 30 minutes. Tourner la pintade de temps en temps.

4) Monter le feu à élevé, ajouter le vin blanc et laisser évaporer presque entièrement. (Gardez un peu de jus.)

5) Servir la pintade accompagnée d'un peu de jus de cuisson, d'une salade verte et de quelques tranches de ciabatta grillé sur lesquelles vous aurez frotté une gousse d'ail coupée en deux.

244

[pintade une fois le vin ajouté]

247

[assiette dressée et excellent zinfandel Barefoot]

--------------------------------------------

 

Avec les abats de la pintade et la carcasse sur laquelle il restait quand même pas mal de viande, j'ai fait la soupe paysanne au poulet et aux haricots blancs de JO. C'est une soupe assez consistante pour servir de soupe-repas. Je l'avais déjà faite et je l'avais tellement aimée que je l'ai refaite avec plaisir, même si elle est un peu longue. Excellent moyen d'utiliser la carcasse d'une volaille et nos légumes, tout en mangeant des légumineuses!

250

[La soupe de Jamie, du livre Jamie Does]

253

[La mienne avec oignons, ail, carottes, céleri, bette à carde, entre autres]

 

IHCC

Posté par melodie1974 à 11:07 - Viande et volaille - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Fin »