Les chaudrons de Mélodie

blogue culinaire d'une gourmande

26 octobre 2010

Voyage culinaire : le Portugal

 

Portugal_et__cosse___Yvan_029

Je ne connais pas grand-chose à la cuisine portugaise. Je n'ai pas pu l'étudier ni la déguster autant que la cuisine anglaise, mais j'ai quand même eu la chance d'aller au Portugal à deux reprises et voici ce que j'ai aimé, ce que j'ai vu et ce que j'ai retenu. En vrac.

Portugal_et__cosse_030Le poulet grillé. My God! Je ne suis pas folle du poulet, que je trouve souvent trop sec. Mais je mangerais du poulet grillé portugais tous les soirs si je pouvais. Le poulet est aplati, mariné et cuit sur les braises et habituellement servi avec des frites un peu épicées. J'ai rapporté de mes voyages des épices à poulet, et le résultat est très bon, mais pas aussi bon que là-bas. Jusqu'à maintenant, la meilleure recette trouvée est celle de ma voisine portugaise. Elle apparaîtra sur ce site dans les prochaines semaines.

 piripiriLa sauce piri-piri. C'est le ketchup portugais. On l'utilise pour faire mariner les aliments, mais on le met aussi au milieu de la table pour assaisonner nos plats. Plutôt piquant. Un petit goût fumé, un peu comme le Tabasco, mais avec un piquant plus net ou clair. Dur à expliquer. Peut-être avec plus de citron ou de lime?

 

  • Les petits fromages frais au lait de chèvre ou de brebis qu'on peut commander avec notre repas. Ils sont délicieux et pratiquement donnés (2 euros). Je pense au queijo da serra et au nisa.

Lisbonne_057Les pâtisseries diverses, dont les pastéis de nata. Des tartelettes crémeuses qu'on mange le matin ou l'après-midi ou pour dessert. Finalement, n'importe quand. J'en ai mangé quelques-unes et les meilleures, évidemment, sont celles achetées directement à l'usine d'où elles sortent encore chaudes et sur lesquelles on saupoudre de la cannelle et/ou du sucre en poudre. Heureusement que ces trucs ne sont pas facilement accessibles ici. Mention honorable à la queijada de Sintra, une petite tartelette au fromage et à la cannelle.

 

Portugal_et__cosse_020Cataplana à la Alentejana: Du porc aux palourdes. Ouin, pas fort comme description, mais extraordinairement bon. Le porc est cuit dans une cataplana, une sorte de tagine en cuivre, avec des pommes de terres en morceaux, des tomates, de la coriandre, des épices et des palourdes. GG en rêve encore. Et je peux confirmer que c'était excellent et je ne raffole pas de la viande.

 

Lisbonne_027La morue: J'ai essayé la morue un peu partout: à Terre-Neuve, en Grande-Bretagne, en Islande, en Norvège et au Portugal. (Oui, je sais qu'elle est menacée, mais bon). Et mes deux meilleurs souvenirs, c'est au Portugal. Il y a eu la morue grillée sur les braises servie avec de petites patates écrapoutillées, de l'ail frais (beaucoup) et environ une demi-tasse d'huile d'olive. Dé-li-cieux. (voir photo avec la cataplana, paragraphe précédent). L'autre plat, c'est un genre de casserole de morue avec des tranches de pommes de terre minces frites, des oignons, du vin blanc. Encore une fois, un délice que j'ai essayé de reproduire, mais sans succès. Je pense apporter ma photo chez ma voisine et lui demander de m'en faire...

 

Portugal_et__cosse___Yvan_098Les sardines grillées: Presque partout au Portugal, on se déplace et on sent les sardines grillées. L'arôme est divin. Dur de résister. Et le goût est aussi bon. Mais quand on commande des sardines, on aura des sardines, et rien d'autre. Mais elles sont nombreuses. On essaie de défaire le tout gentiment, comme une dame, mais ça ne marche pas, donc on les prend à deux mains. Rien à voir avec les sardines en boîtes. Pas que les sardines en boîtes ne sont pas bonnes, mais c'est deux produits complètement différents.

 

Lisbonne_033La ginja. Une boisson locale aux cerises (griottes). La plupart du temps, en voyage, j'essaie de goûter à la boisson locale, celle qu'on sort pour les touristes. Et la plupart du temps, ce n'est pas buvable (le brennivin islandais, l'aquavit norvégien, par exemple) Mais celle-ci était excellente. Dommage qu'on la trouve pas ici. Et le moment le plus agréable, c'est quand le barman finit une bouteille, car il nous remet aussi les petites griottes imbibées d'alcool. Miam! Mention honorable à l'amarguinha, une liqueur d'amande plus douce que l'Amaretto.

Le vinho verde. Un vin jeune et habituellement blanc, pas vert, un peu pétillant et pas très élevé en alcool qui coûte des pinottes (3 euros pour un demi-litre) servi avec à peu près n'importe quoi. À notre dernier voyage, en pleine canicule, c'était l'accompagnement parfait pour le souper.

  • Évidemment, il y a le porto, mais... mais... on n'en a pas bu. On n'y connaît rien, alors tant qu'à boire quelque chose d'ordinaire qu'on peut retrouver ici, on a plutôt essayé la ginja et les vinhos verdes.
  • Connaissez-vous un peu la cuisine portugaise? Avez-vous des plats préférés? Connaissez-vous des livres intéressants. Je pense me procurer celui-ci, Piri Piri Starfish, surtout pour les photos et les descriptions.

Recettes portugaises:

Soupe caldo verde

Poulet grillé (à venir)

Posté par melodie1974 à 12:05 - Voyages culinaires - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

    Bonjour a vous les globe trotteurs tres beau site et content que notre pays vous plaise. J envoie ce message pour vous dire au sujet du porto vous auriez dus gouter je ne boit pas le porto d ici style porto cruz et tte les grandes marques je ramene du porto acheter a porto meme dans une ptite cave et je peux vous dire que tous mes amis sont epater surtout le porto blanc 10 ans d age un regal comme le porto rouge 20 ans d age ou encore leur trente ans d age la on atteint le nirvana.
    Au plaisir si vous voulez discuter j en serais ravis de partager avec vous .
    cordialement philippe

    Posté par felipe, 29 novembre 2013 à 18:14

Poster un commentaire