Les chaudrons de Mélodie

blogue culinaire d'une gourmande

08 mai 2011

Cocktail gin-sureau, pour la fête des Mères

(For my Anglophones friends at IHCC who wish to understand what is said, there is a Google Translate button at the top left of the page. Just choose "Anglais". It might give you some weird translations but you'll get the overall meaning. Cheers!)

C'est la fête des Mères aujourd'hui. Je ne suis pas maman et ma mère habite à 1 000 km, alors pas de brunch ni de souper, mais rien ne m'empêche de rendre hommage à ma mère et à toutes ces femmes qui m'ont aimée et cajolée, qui m'ont fait rire et qui m'ont tant appris.

Je viens d'une famille où les femmes sont nombreuses, indépendantes, bruyantes et marquantes. Évidemment, il y a ma mère, ma plus grande cheerleader, qui a toujours été là et qui semble rajeunir plus les années passent. Elle est drôle, grande-gueule, généreuse, honnête, divertissante et irremplaçable.

Mais il y a aussi mes tantes, tellement proches de moi que je les considère comme des mères supplémentaires. Il y a Nicole et Andrée, qui n'ont jamais eu d'enfants, mais qui ont toujours pris soin de moi. Nicole, ma marraine en Suisse, m'envoie des cartes à ma fête et à Noël depuis maintenant 36 ans, sans faute. Andrée, l'originale de la famille, a passé d'innombrables nuits, à ma demande, à me raconter ses histoires d'hôpital où elle travaillait et elle me fournit encore aujourd'hui en confitures. Il y a aussi Frances, femme indépendante qui n'a pas la langue dans sa poche et qui me fait mourir de rire. Elle manie le marteau mieux que tout homme que je connais. Il y a Suzanne, cuisinière, jardinière et tisserande hors pair. Je pense à elle chaque fois que j'enfile ses magnifiques bas de laine. Il y a matante Mimi, la femme la plus ricaneuse que je connaisse, qui a été ma pusheuse de desserts pendant longtemps. Il y a mes grands-mères maintenant disparues mais pas oubliées. Marie-Ange, qui me gardait et qui me faisait à dîner quand j'allais à l'école primaire, elle qui m'a cousu une garde-robe entière de vêtements originaux pour mes poupées Bout de chou (même une robe de mariée pour la poupée!). Et il y a la petite Jeannette, qui nous laissait faire, ma cousine et moi, des expériences "scientifiques" chez elle. C'est elle qui m'a appris à colorier "dans les lignes" et jusqu'à la fin, elle a su garder son air coquin qui la faisait tricher aux cartes, boire du gin ou cacher les légumes qui ne l'intéressaient pas.

Il y a aussi le tas de femmes qui techniquement ne sont pas des parentes, mais qui m'ont marquée. Il y a les amies de la famille, comme Jocelyne qui m'a gardée, aimée et gâtée comme si j'étais sa fille, et Gisèle, si généreuse et ouverte. Il y a Shirley, ma mère américaine, chez qui j'ai passé un an pour apprendre l'anglais et qui m'a adoptée comme si j'étais sienne. Il y a ma cousine Nancy, mère de deux filles, qui me sert de modèle sans le savoir. (Nan, je prends des notes!) Il y a ma belle-mère et les mamans de mes amis, qui m'ont toujours ouvert grandes leurs portes et leurs tables, comme Suzanne et Louise, qui sont malheureusement parties trop tôt à cause du foutu crabe. Il y a les filles de la pharmacie, ma deuxième maison, qui m'ont vue grandir, puis qui m'ont acceptée parmi elles quand j'ai commencé à travailler. Et il y a aussi toutes celles que j'oublie...

Donc, en ce jour de fête des Mères, je ne peux que lever mon verre à tous ces merveilleux modèles féminins qui sont dans ma vie. Si un jour je suis mère, il y aura un peu de vous toutes en moi. En cette journée spéciale, qu'elles prennent un petit coup de ce qu'elles aiment. Moi, j'y vais avec un cocktail gin-sureau, de Jamie Oliver, bien sûr.

312

[Le cocktail, servi dans un des verres hérités de ma grand-maman Jeannette, et le cordial au sureau acheté en Angleterre. Ce cordial-ci est un concentré de jus de sureau, il n'y a pas d'alcool]

Pour reproduire ce petit verre rafraîchissant quand il fera beau, vous avez besoin de:

50 ml de cordial au sureau

50 ml de gin

glaçons

150 ml de bitter lemon ("soda amer au citron") ou 75 ml de tonique et 75 ml de boisson pétillante au citron

En Angleterre, le bitter lemon est partout. On l'achète en petite bouteille et on le mixe à notre alcool préféré.

Comme il est introuvable ici, j'ai utilisé 75 ml de tonique et 75 ml de boisson pétillante au citron trouvée au Loblaws.

314

 

LetsGetNaked

Posté par melodie1974 à 21:53 - Boissons - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    It is so great you have so many strong and wonderful women in your life! I am marking this cocktail down to make--I have a big bottle of elderflower cordial to use up.

    Posté par Deb in Hawaii, 09 mai 2011 à 01:40
  • Superbe hommage. Et belle recette pour finir ma bouteille de Bombay Sapphire... J'aime pas trop le gin et elle traîne sans m'inspirer. Reste à trouver du cordial au sureau!

    Posté par Caroline, 09 mai 2011 à 06:29
  • Thanks, Deb! My cordial had been sitting in my fridge for 2 years! I now know what I will do with the rest. BTW, I found that mine was a bit sweet. Next time, I'll use the same quantities alcool and bubbly but less cordial.

    Caro, je ne sais pas si le cordial au sureau existe ici, MAIS Bottle Green fait une boisson pétillante au sureau. J'en trouve au Québec et en Ontario. Tu pourrais mélanger ça gin avec un peu citron au lieu du cordial et du bitter lemon. Tiens-moi au courant.

    Posté par Melodie1974, 09 mai 2011 à 10:45
  • Fabulous recipe!

    I've never tried the elderberry cordial, but it sounds so wonderful. What a gorgeous drink!

    Posté par Kim, 09 mai 2011 à 12:57
  • What a lovely tribute to moms and the women in your family! Great drink, perfect for our nice weather.

    Posté par Natashya, 09 mai 2011 à 14:08
  • I had never heard of elderberry/elderflower before going to the UK where it was extremely popular in non-alcholic drinks. I adopted it. It is a bit sweet and a bit tart and a bit flowery. Nice mix.

    Posté par Melodie1974, 10 mai 2011 à 16:32
  • J'ai versé une larme, là... Merci pour ce bel hommage qui parle de plein de femmes que j'aime aussi.
    Sache que tu es une inspiration, toi également, de bien des façons. Et tu ferais une super maman, tu n'auras pas besoin de tes notes.

    Je reconnais bien le verre. On en a bu du 7up, là-dedans

    Bisous

    Posté par Nan, 10 mai 2011 à 16:58
  • What a nice and heartfelt tribute to all the wonderful women in your life.

    Posté par Michelle, 10 mai 2011 à 21:52
  • Merci

    Quel bel hommage!
    Je suis très heureuse de faire partie de ces femmes que tu aimes.Je suis persuadée que chacune te le rend bien. Tu es super fine .
    Mireille

    Posté par Mireille, 23 mai 2011 à 20:53

Poster un commentaire